Le cygne noir

Le théâtre du cygne noir émerge en septembre 2013, d’une volonté et sur une énergie commune de Fanny Alfonsi et son frère Jean-Baptiste Alfonsi.

« Avec Grotowski, le spectacle devient un acte de sacrifice, une offrande publique de ce que la plupart des gens préfèrent cacher, et c’est une offrande en l’honneur du spectateur. Grotowski a converti la pauvreté en idéal, ses acteurs se sont dépourvus de tout, sauf de leur propre corps ; ils disposent d’instruments, leur organisme, et d’un temps illimité, rien d’étonnant s’ils considèrent leur théâtre comme le plus riche du monde. » Peter Brook.

2014, le cygne présente au public sa première création : Filles du calvaire. Adaptée du Livre noir des violences sexuelles du professeur Muriel Salmona, la pièce traverse le quotidien de victimes et celui de leurs proches.

En 2016, dans Colomba/Histoires corses; théâtre, danse contemporaine, chant lyrique et chants polyphoniques corses s’entremêlent et questionnent notre rapport au patriarcat, son incidence au sein de la cellule familiale.

Depuis 2019, le cygne réfléchit à un nouveau projet « Rêves éveillés & vous » en collaboration avec Anais Bainier, Anthony Ravion, Charlotte Le Men et Héléna Vautrin.